Lucie avatar de lumière de la déesse 2 – Rencontre: qui est-elle?

Voici enfin le deuxième volet d’articles sur Lucie, avatar de lumière de la déesse.
Maintenant, que nous avons un peu défriché ses origines diverses, je dois vous parler de ce qu’elle est.

Et là, tout bascule!

Parler d’un avatar qui s’est manifesté à vous et sur lequel vous avez trouvé peu d’informations n’est pas chose facile.
Comment partager ma rencontre avec elle sans tout dévoiler?

Pour en parler, je vais en fait repartir des informations glanées sur ses origines.

Au fur et à mesure que j’avançais dans mes recherches et prospections, l’énergie qui venait à moi me donnait le sentiment d’être face à la Jeune fille, dans la figure d’Hekate Triformis.
Les notions de jeunesse, de lumière ne s’opposaient pas à l’énergie d’Hekate, mais au contraire, donnaient un nouvel aperçu de ses symboles.

Célébration de la Sainte Lucie

Célébration de la Sainte Lucie

D’une certaine façon, Lucie nous invite à être notre propre torche, à entretenir la flamme de la jeunesse, de la foi et de l’émerveillement.
Elle nous guide sur le chemin vers nous même et nous invite à rallumer la lumière de nos yeux, portes de l’âme.
Le regard vif, spontané, chaleureux et avide de curiosité que nous portons sur le monde est indispensable pour éclairer notre voie.

Rester entier(e)s dans nos engagement, nos goûts, nos actes, participe de cette flamme de vie, tout autant que les comportement empathiques et chaleureux, bienveillants.
La robe blanche de Lucie et la couronne de bougies autour de son chakra coronal lui donnent la silhouette d’une chandelle.
Lucie est sa propre chandelle votive, sa vie est une prière par sa verticalité et l’éveil de son serpent intérieur Hydra (la kundalini hekatéenne ).

Il s’agit d’une certaine façon de réveiller et d’initier une accélération de notre flamme de vie et en cela, Lucie rejoint l’image de la Déesse au moment d’Imolg/Imbolc/Candlemass. En effet, plus que la chaleur, c’est la lumière qui est célébrée au travers de cet avatar de la Déesse.

Cela n’est d’ailleurs pas un hasard si les Alexandrins font appels à une symbolique proche de celle de Lucie pour ce sabbat.
Toutefois à la différence de la tradition où la Jeune Fille incarne la jeunesse de l’année et de la Déesse terre à son réveil, les Alexandrins font porter la couronne de chandelle à la Mère.

Pour ma part, je ne suis pas surprise que la plupart des traditions fassent incarner l’année nouvelle et l’espoir du retour de la lumière par une jeune fille, comme au moment de la Sankta Lucia dans les pays scandinaves. Je ressens effectivement des énergies très neuves, jeunes et spontanées et non des énergies fertiles porteuses de vie.
Il est encore trop tôt pour que cette chaleur porte des fruits, mais elle suffit à réveiller doucement le sol de sa torpeur gelée.

Quoi qu’il en soit l’utilisation de la couronne de chandelle par les alexandrins  au moment de ce sabbat confirme ma vision de Lucie comme avatar de la Déesse entre Yule et Imbolg.

Lucie invocant Hydra © Lucy Dreams. Ne pas utiliser sans ma permission.

 

Elle porte la lumière en elle pendant la période la plus sombre et nous encourage à faire de même en célébrant notre verticalité, c’est à dire, notre lien à la terre et notre aspiration à l’absolu, au divin. Nous sommes notre propre chandelle et la gardienne de notre propre feu intérieur.
En devenant notre propre guide, nous amorçons un démarche qui rejaillira sur les autres puisque notre lumière peut indirectement encourager les autres à faire de même.

A ce moment alors, le passage vers la Mère (dans la mesure où l’on travaille avec la Triformis, figure discutable car il me semble que le « féminin sacré » est constitué de plus de trois visages) est possible.

La redécouverte de notre Jeune Fille intérieure et du lien avec Hydra pour l’éveiller nous invite à trouver la verticalité.
C’est peut-être pour cela que lors de ma méditation Lucie m’est apparue en posture d’invocation devant un arbre.
J’avais été frappée par le parallèle entre l’association arbre+pleine lune/robe blanche de Lucie + chakra coronal/Chandelle+flamme.

Et maintenant je sais ce qui m’a toujours fasciné dans la silhouette des arbres nus se découpant sur celle de la pleine lune.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *