Debouts enfants d’Aradia!

Cela faisait un moment que je souhaiter poster mon grain de sel en faveur d’un engagement politique mêlé au spirituel.

Aussi, bien que je sois en retard pour poster mes derniers travaux dans le cadre de la Guérison collective du sanctuaire de Belenos, j’ai décidé d’aborder le sujet qui fâche en premier. Il faut dire que j’ai lu hier un billet sur le Blog d’Hedéra dont je partage totalement la position et l’agacement.

Car moi aussi je suis agacée de voir le défaitisme des gens (en général) et du milieu néo-païen français (en particulier).

BY-NC-SA.Cribb10

Ces dernières années dans les médias, dans la bouche des gens que cela soit dans la rue, au travail (pour ceux qui ont la chance d’en avoir encore un), au marché on n’entend plus qu’un seul mot.
Un mot terrible qui ferait frémir n’importe quelle ménagère de moins de 50 ans rivée à son poste de TV sur TF1: La CRISE ! Sa petite copine LA DETTE la talonne de près et rares sont ceux qui ne prononcent pas ces termes au moins une fois dans la journée…

Ce sont elles qui excusent toutes nos pertes de libertés, d’égalités et de fraternité, elles qui justifient le pire et sacrifient le meilleur sur l’autel des marchés qu’il faut rassurer comme on le ferait avec un gros dragon en sacrifiant une vierge.

Pour rassurer et endormir la Bête, on ferait n'importe quoi...

Or de nos jours plus de vierges, plus de sacrifices sanglants et immédiats. Non on préfère les sacrifices de masse: chômage, précarité, travailleurs pauvres, réduction des aides sociales aux plus démunies, paupérisation de la classe moyenne, enrichissement des plus puissant au dépend des autres, exploitations excessive des sols et des ressources au dépend des peuples, réduction des libertés, revente des pays à la Chine… et j’en passe!

Donc effectivement, pas d’effusion de sang, pas de marrée d’hémoglobine digne d’un hécatombe aux dieux antiques, mais un écrasement de la majorité pour le confort de quelques qu’il faut rassurer sans cesse.

Indignée! Voilà ce que je suis. Indignée de voir que les acquis du CNR (Conseil National de la Résistance[1]) fondent sous prétexte qu’il faut rassurer la « Bête Marché », que les peuples ont perd toute souveraineté dans ce monde dominé par une valeur aussi abstraite que l’argent côté en bourse! 👿

Et indignée de voir le peu d’indignation du peuple français.

Mais où êtes-vous bon sang? Que faites-vous? Pour quoi laissons-nous faire ce genre de chose? Pourquoi laissons-nous la politique politicienne régler ses problèmes à coup d’accord foireux où chacun vend son âme pour quelques circonscriptions distribuées comme des oboles aux mendiants!

Et surtout, pourquoi les néo-païens restent-il si silencieux sur le sujet?

En terme d’engagement dans la société, on croise beaucoup de militants de la cause animale ou de sauvegarde de la Nature, et c’est très bien! Mais cela nous dispense-t-il de laisser tomber nos frère humains? 🙁

« Ma loi est l’amour de tous les êtres… »

La charge de la Déesse nous encourage à rendre grâce à chaque forme de vie et à son droit au bonheur, quelle que soient son origine ou sa nature. Or je croise peu de païens engagés ou concernés par le droit aux homosexuels, les droits de l’Homme, la lutte contre les inégalités, contre la torture, la peine de mort, l’exploitation des peuples, des sols et de leur richesse, l’exploitation par le travail et la domination du capital au dépend du vivant.

Pourquoi?

Non, la détresse humaine ce n'est pas choupi, mais c'est bien réel et inadmissible...

Parce que les pandas en extinctions sont plus « choupis » que des SDF crevant de froid en plein hiver? Parce que les sites archéologiques païens font plus rêver que la Soupe Populaire ou Amnesty International? Parce qu’il est plus facile de pleurer sur la forêt amazonienne que sur le sort de Monique, licenciée à 50 ans pour que l’entreprise engrange des milliards de bénéfice? Parce que « la nature elle est plus gentille et qu’elle ne fait pas de mal, l’humain oui! » (ce qui est faux, comparez 5 minutes les actions  de Gandhi et les effets de la cigüe ensuite on en reparle…)

Bref, cet état de fait me gonfle et me choque.

Alors bien sûr, on me dira que certains s’engagent pour la reconnaissance du paganisme en France.

Mais là, franchement, j’ai envie de rigoler (jaune, c’est méchant je sais, mais bon):

Parce que de 1, je trouve qu’il y a plus urgent (cela me ferait une belle jambe d’avoir mes lendemains de sabbats fériés et de faire mon coming out peinarde si des gens continuaient à crever de froid en bas de chez moi, et puis ce serait carrément obscène!)

Et parce que 2: nous somme dans un pays laïc! Donc si vous voulez vous « battre » pour la reconnaissances de vos droits en tant que païens, battez-vous pour la laïcité car son principe est justement la garantie qu’aucune religion ne dirige les lois et la constitution laissant à toute foi le droit de s’exprimer dans la paix et le respect des différences. Alors, je vous l’accorde, la France n’est pas tout à fait franche du collier sur ce point et elle fait encore figure de fille ainée de l’Église malgré la loi de 1905 (surtout en Alsace d’ailleurs), mais les inquisitions sont bien loin derrière nous et je ne connais personne qui ait perdu son emploi pour paganisme!

En revanche, les droits fondamentaux (l’accès à un toit, à des conditions d’hygiènes dignes, à la justice, aux soins médicaux, à l’éducation, aux travail, à la culture, à une alimentation saine, aux ressources -eau, gaz, électricité-) et à la dignité sont le véritable enjeu des années à venir, la seule véritable sécurité.

C’est la précarité qui crée l’insécurité et je vois mal comment un ventre affamé peu encore rêver d’avoir une rolex sur son bras à 40 ans. Le Bling-Bling, on s’en fout! C’est la colère qui gronde et si l’on n’y prend pas garde, les peuples exploseront de façon violente hélas!

Et les sorcières là dedans? Où sommes nous?

Enfants d’Aradia, nous avons reçu l’enseignement de l’Art pour poser un regard critique sur le monde, pour défendre les plus démunis.

Petit rappel pour ceux qui l’auraient oublié, dans l’Évangile des sorcières « Gospel of Aradia« , celle-ci est envoyée sur Terre pour enseigner aux plus malheureux comment se défendre et reconquérir leurs droits. Bien sûr, comme cet écrit date un peu, on y trouve des propos antisémites que je ne partage pas du tout (on y trouve aussi un appel à la violence, que je refuse catégoriquement), mais l’essentiel est dit: Bougeons-nous les fesses, participons aux luttes pour les égalités grâce à notre Art dans le respect de toute vie et le principe de non-violence!

Flyer pour la visite de Starhawk - Conférence et atelier le mercredi 24 octobre 2011 pour le mouvement Occupy Santa Cruz

Notre spiritualité reposant avant tout sur le respect de chaque être vivant, la violence n’est jamais une solution, mais à l’instar de Starhawk, créatrice du mouvement Reclaiming (mouvement  spirituel éco-féministe marxiste américain) je dirais que nous devons faire appel à ce « pouvoir du dedans » que cultive la pratique de la magie.

A l’opposé du « pouvoir sur » pouvoir de domination sur les choses et autrui qui constitue la base de notre société, le « pouvoir dans » fait appel à notre pouvoir personnel, profond et divin: le divin en nous et la façon dont celui-ci peut transformer son environnement de façon positive et pacifiste: Notre force intérieure.

Car le mouvement Reclaiming est un mouvement fondamentalement pacifiste et non-violent. Les modes d’actions variés ont pour but la communication et la mobilisation d’énergies pour faciliter l’échange, l’ouverture et le changement de mentalités vers un consensus dans l’intérêt de tous.

En tant que sorcières du XXIe siècle, il me semble de notre devoir de participer au mouvement de sortie de cette crise de la Bête Financière où le marché sacrifie notre avenir, nos ressources, nos vie, notre santé pour enrichir quelques uns.

Réfléchissons à de nouveaux modes d’actions et de communication non-violents pour participer à notre manière au mouvement des indignés et retrouver une vrai démocratie!

Mode d'action Reclaiming: la parade des clowns contre le rassemblement du G8 - Ecosse, Juin- Juillet 2005© Photo http://www.reclaimingquarterly.org

Sites our aller plus loin:

Ouvrages pour aller plus loin:

  • Philippe Askenazy (CNRS), Thomas Coutrot (Conseil scientifique d’Attac), André Orléan (CNRS, EHESS), Henri Sterdyniak (OFCE); Manifeste d’économistes atterrés : Crise et dettes en Europe : 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse; Paris, 2010; Les liens qui libèrent.
    ISBN-13: 978-2918597261
  • Starhawk; Femmes, Magie et politique (Dreaming the Dark); Paris, 2004, Les Empecheurs De Penser En Rond, Coll. Vu D’Amerique.
    ISBN-13: 978-2846710930
  • Starhawk; Parcours d’une altermondialiste, de Seattle aux twin towers; Paris, 2003, Les Empecheurs De Penser En Rond, Coll. Vu D’Amerique.
    ISBN-13: 978-2846710107
  • Starhawk; The Fifth Sacred Thing; 1994, Bantam Doubleday Dell Publishing Group.
    ISBN-13: 978-0553373806

[1]- Et si vous ne l’avez toujours pas lu, je vous encourage de vous procurer vite fait le court et excellent ouvrage de Stéphane Hessel Indignez-vous!

Share This:

5 réflexions au sujet de « Debouts enfants d’Aradia! »

  1. Trop honorée d’être la petite étincelle qui a fait péter ta poudrière de mécontentement, et qu’en plus tu en appelles à Aradia aussi. :mrgreen:

    Rebellion Power!!!

    Et comme je te l’ai écrit en privé, je suis tout à fait open à mijoter des actions dans ce domaines entre sorcières qui se sentent concernées et motivées.

    • Oui, j’ai d’ailleurs bien reçu ton mail mais n’ai pas encore pris le temps d’y répondre. Et puis je voulais en parler avec les « Spirettes » avant. 🙂
      Quant à Aradia, elle est bien présente en ce moment. :w:

  2. Ping : Les païens sont-ils dépolitisés ? « Valiel sur la Voie des Dieux

  3. « nous somme dans un pays laïc! Donc si vous voulez vous « battre » pour la reconnaissances de vos droits en tant que païens, battez-vous pour la laïcité car son principe est justement la garantie qu’aucune religion ne dirige les lois et la constitution laissant à toute foi le droit de s’exprimer dans la paix et le respect des différences.  »

    pourquoi vouloir à tout prix associer paganisme et politique ?
    la religion est peu présente dans la sphère politique, et c’est sans doute mieux ainsi, on peut avoir de mêmes idées politiques sans partager les mêmes idées religieuses (et inversement).
    Pour moi le fait que les païens n’affichent pas leurs actes militants/politiques dans leurs blogs païens ne veut pas dire qu’ils ne se soucient pas d’un certain nombre de problèmes, et qu’ils ne font pas de petits gestes à leur échelle.
    Et s’associer à une religion méconnue et souvent qualifiée de secte n’est sans doute pas très profitable si on souhaite s’investir dans un mouvement politique.

    • Il ne s’agit pas d’association paganisme politique, mais d’action citoyenne.
      Les païens, chrétiens, musulmans, juifs, protestants, bouddhistes, athées sont avant tout des citoyens. Quant à la politique, elle est partout puisque elle signifie « affaires de la cité ».
      Comme tout un chacun nous faisons partie de cette société, avons les mêmes droits, les mêmes devoirs et la même obligation morale de faire acte de résistance à ce qui est insupportable.

      En tant que païenne, ma philosophie de vie repose sur le principe d’unité et la charge de la déesse. Cette vision du monde fait que je ne peux rester sans rien faire devant la situation mondiale actuelle, j’ai un devoir double:

      -En tant que citoyenne du monde, humaniste, militante des droits humains
      -En tant que païenne, myesis, futur-prêtresse sensée porter en elle les valeurs sur lesquelles reposent ma spiritualité.

      Si je veux être en accord avec ma spiritualité et faire l’équilibre entre mes identités, citoyenne et spirituelle, j’ai le devoir de participer (à ma mesure) au mouvement de lutte pour les droits humains.
      La situation actuelle est dramatique, nous sommes sur le fil du rasoir, une mobilisation pacifique massive peut faire la différence dans l’intérêt d’une société plus juste où l’homme a plus de valeur que l’argent. Il est donc question d’énergie, de soutien, d’évènements pacifistes mais symbolique pour encourager ceux qui marchent pour avenir meilleur.

      Oui, mêler politique et religion peut faire penser à des sectes.
      Or nous ne parlons pas de religion, nous parlons de spiritualité. La spiritualité c’est la quête d’absolu, de connexion au divin et à l’univers en chacun de nous, autour de nous, c’est l’ouverture au monde et aux autres contrairement à la religion qui impose des dogmes.

      Je n’invite personne à adopter des dogmes, j’invite les gens à puiser dans leur connexion à l’univers pour trouver le feu intérieur qui les encouragera à porter leur idéal pacifiquement dans la rue pour retrouver nos droits.
      Nous ne sommes pas obligés d’agir avec une grosse étiquette « pagan pride » ou truc du genre, mais nous pouvons agir en disant qu’en tant que citoyens nous sommes concernés et que nous souhaitons agir en accord avec notre chemin de vie qui est consacré au spirituel et donc avec des modes d’actions qui en sont issus: rassemblement d’énergies et envoie à ceux qui ont besoin de courage face aux lignes de CRS, évènement/happening théâtraux pour toucher l’opinion publique sur des sujet de fonds et d’actualité… Cela peut se faire sans étiquette, sans volonté de reconnaissance néo-païenne, sans prosélytisme (car ce serait aller contre tout ce pour quoi nous nous mobilisons).
      Juste un rassemblement de gens mobilisant de l’énergie pour un but commun. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.