Kali- La force au féminin – Ajit Mookerjee

Kali couverture

Quatrième de couverture:

Lors d’une bataille, disent les textes sacrés, Kali sortit toute armée du front de la déesse Durga afin d’annihiler le pouvoir démoniaque masculin.
Mais, malgré sa langue rouge vermillon et son collier de têtes coupées, Kali est aussi créatrice et nourricière, amour maternel et énergie féminine.

Dans ce livre qui se présente également comme une défense de la femme, l’auteur indien Ajit Mookerjee analyse, en s’appuyant sur la littérature hindoue et une iconographie sensuelle et mystérieuse, la figure multiple d’une déesse vénérée sous de nombreuses formes en Inde : déesses-mère et lotus divin qui enfante des univers pour les absorber et régurgiter ensuite dans un cycle infini d’ouverture-fermeture, symbole de la force au féminin.

Ce que j’en ai pensé:

Cet ouvrage présente la figure de Kâli, émanation de Durga, énergie divine et féminine qui réussit à combattre les démons là où les forces masculines se sentaient impuissantes.
Le tantrisme et la place de la femme dans la spiritualité hindoue sont abordés de façon claire et richement illustrés d’œuvres de périodes diverses.

Bref, un bon début pour se défaire des préjugés sur une divinités souvent mal comprise et cataloguée à tort comme violente et cruelle.
J’ai appris pas mal de choses notamment sur la symbolique liée à kali, notamment sur l’importance du yoni (Sanskrit: योनि yoni) représentant le sexe féminin comme origine sacrée du monde.

yoni(1)

Cet éclairage m’ouvre de nouvelles perspectives dans la compréhension de plusieurs éléments qui m’intéressaient déjà dans plusieurs cultures himalayennes ou issues de la péninsule indienne.
Suite à la lecture de cet ouvrage je constate qu’il est présent dans beaucoup de mandalas indiens et tibétains que je connaissais déjà. Toutefois, la lecture d’autres ouvrage est nécessaire pour qui veut aller plus loin dans la découverte de la Grande Mère…


(1)Yoni source Internet origine wikipedia © Binh Giang

Share This:

3 réflexions au sujet de « Kali- La force au féminin – Ajit Mookerjee »

  1. Oui, Kali est très intéressante, mais il est difficile de travailler avec elle et l’associer à Durga ou une autre déesse est peut-être plus prudent. Ou alors il faut travailler avec la Shakti, ce qui est encore mieux. C’est d’ailleurs l’un des noms que j’avais proposé pour notre brainstroming quand nous cherchions un nom. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.