Pour une tradition Reclaiming en France

Entre la panne de mon ordinateur et mes recherches actives d’emploi, je n’ai pas trop été active par ici ces derniers temps.

Toutefois, j’ai beaucoup travaillé sur le plan spirituel, discuté avec des amies et réfléchi à un sujet qui me tien à cœur: la tradition Reclaiming.

Cette tradition n’est pas très connue en France du fait du fait de la « barrière de la langue », blocage si typiquement français. En effet, les ouvrages de cette tradition ne sont pas traduits dans la langue de Molière ce qui empêche la découverte par le grand public païen francophone.
Pourtant cette tradition est passionnante et pertinente, surtout au vu de l’état catastrophique de notre société.

Mais recommençons par le début…

Qu’est-ce que la tradition Reclaiming?

Reclaiming logo
La tradition Reclaiming est à la fois une tradition de sorcellerie païenne et une communauté de gens qui souhaitent unir politique et spirituel. Il s’agit d’une association à but non lucratif dont le principe fondateur et les racines viennent de la religion et de la magie de la Déesse Terre, force immanente de vie.
De cette vision du monde découle une philosophie que l’on appelle le principe d’unité:
« My law is love unto all beings… » => «Ma loi est l’amour de tous les êtres… » La Charge de la Déesse.

Le principe d’Unité Reclaiming[1]

Les valeurs de la tradition Reclaiming naissent de notre compréhension du fait que la terre est vivante, que toutes les vies sont interconnectées et que chacune est sacrée. Nous voyons intrinsèquement la Déesse dans les cycles terrestres de naissance, de croissance, de mort, de décomposition, et de régénération. Nos pratiques naissent d’un connexion spirituelle profonde avec la terre, pour soigner, et pour lier la magie à l’action politique.

Chacun de nous incarne le divin. Notre autorité spirituelle ultime est en nous, et nous n’avons besoin de personne d’autre pour interpréter le sacré. Nous adoptons l’attitude du questionnement, et nous honorons la liberté intellectuelle, spirituelle et créative.
Nous sommes une tradition évolutive et dynamique, et nous sommes fiers de nous appeler « Sorcières ».
En honorant à la fois la Déesse et le Dieu, nous travaillons avec les images mâle et femelle de la divinité, tout en gardant en tête que leur essence est un mystère qui transcende la forme. Les rituels collectifs de notre communauté sont extatiques, célèbrent les cycles des saisons, de nos vies, et rassemblent l’énergie pour des guérisons personnelles, collectives, ou des soins pour la terre.

Nous savons que tout un chacun peut accomplir ce travail magique qui change la vie et renouvelle le monde, l’art de changer la conscience à volonté. Nous tâchons d’enseigner et de pratiquer de manière à adopter la capacitation[2] personnelle et collective, à modeler le pouvoir partagé, et à permettre à tous d’endosser des rôles de direction. Nous prenons les décisions par consensus, et contrebalançons l’autonomie individuelle par la responsabilité sociale.

Notre tradition honore la nature et incite au service de la terre et de la communauté. La paix est une grande valeur pour nous, et nous pratiquons la non-violence, en accord avec le crédo « Tant que tu ne blesse personne, fais ce que tu veux ».
Nous œuvrons pour toutes les formes de justice : environnementale, sociale, politique, raciale, sexuelle, et économique. Notre féminisme inclut une analyse radicale du pouvoir, et voit tous les systèmes d’oppression comme interconnectés, reliés dans des structures de domination et de contrôle.

Nous accueillons tous les sexes, toutes les races, tous les âges et toutes les orientations sexuelles, ainsi que toutes ces différences de situation, d’expériences et de capacités qui jouent en faveur de notre diversité. Nous tâchons de rendre nos rituels publics accessibles, et sécurisants. Nous essayons de compenser le besoin de voir nos efforts reconnus et justement récompensés par notre engagement à rendre notre travail accessible au le plus grand nombre et à toutes les classes sociales.

Toutes les entités vivantes sont dignes de respect. Toutes sont sous-tendues par les éléments sacrés que sont l’air, le feu, l’eau et la terre. Nous œuvrons pour créer et faire perdurer des communautés et cultures qui incarnent nos valeurs, qui peuvent nous aider à guérir les blessures de la terre et des peuples qui y vivent, et qui pourront nous soutenir, et consolider les générations futures.

Starhawk

Starhawk L’une des figures les plus connues du Reclaiming et l’une de ses fondatrices (avec Diane Baker) est l’auteur Starhawk, sorcière écoféministe et activiste pacifiste altermondialiste.
En 1979, elle écrit The Spiral Dance: a Rebirth of the Ancient Religion of the Great Goddess qui devient très vite un ouvrage phare du mouvement de renaissance de l’Ancienne Religion de la Grande Déesse.
The Spiral Dance
Son site et son blog Dirtworship rendent compte de son parcours, de ses écrits et multiples activités, dont des conférences de par le monde et des formations à la permaculture[3] au cours de witchcamps.
Hélas, à ce jour, peu d’écrits de Starhawk sont traduits en français, ce qui limite sa (re)connaissance dans l’hexagone. Fort heureusement, les éditions Les empêcheurs de Penser en Rond dirigées par la philosophe Isabelle Stengers ont publié deux ouvrages de Starhawk Femmes, Magie et Politique en 2003 puis « Parcours d’une altermondialiste de Seattle aux Twin Towers » en 2004.
Toutefois, les ouvrages choisis pour la traductions mettent plus d’accent sur la part politique que sur la part spirituelle de la démarche de Starhawk. La France ne semble pas encore prête à mêler spirituel et politique, échaudée par l’amalgame nauséabond des extrêmes droites diverses et variées… et de fait elle passe complètement à côté de ce mouvement qui allie spiritualité et gauche.

Le mouvement quant à lui a pris de l’ampleur depuis sa création et est présent dans plusieurs parties du globe organisant des actions d’activisme altermondialiste lors des G8, des witchcamp pour la découverte des méthodes et technique de rituels activiste collectifs ou encore former à la permaculture.
D’un point de vue plus spirituel, la communauté Reclaiming organise chaque année une Spiral Dance pour Samhain en partenariat avec des artistes divers. Le but est de créer de mobiliser de bonnes énergies en l’honneur des disparus mais aussi des nouveaux nés de l’année qui s’achève. La spirale symbolise alors le cycle de vie et de mort, l’éternel recommencement, une montée d’énergie positive qui appelle la vie.
Des vidéos de cet évènement sont actuellement visible sur Youtube comme celle-ci:

Outre le site Reclaiming officiel, on trouve d’autre informations sur http://www.reclaimingquarterly.org/ consacré au magazine dont des extraits sont téléchargeables.

Et en France?

Sur le site International de la tradition Reclaiming, on trouve encore des références d’un site du réseau francophone, hélas disparu aujourd’hui.
De fait d’un manque de visibilité, il est impossible de déterminer si une tradition perdure suite à la fermeture de celui-ci et c’est bien dommage.

Aussi, si vous avez des informations sur un coven français ou sur les raisons de fermeture de ce site, n’hésitez pas à me laisser un message car notre cercle est très intéressé par la rencontre avec d’autres païen(ne)s touchés par cette tradition.

Au plaisir de vous rencontrer et d’échanger sur la toile ou de visu,je vous dis à bientôt!

Notes

[1] Texte traduit par Athénaïs Lune d’Ambre et reproduit avec son aimable autorisation.

[2] il ne s’agit pas d’une erreur de traduction. En sociologie, « la capacitation est la prise en charge de l’individu par lui-même, de sa destinée économique, professionnelle, familiale et sociale, ou le processus qui la permet » – Source Internet origine Wiktionary

[3] « La permaculture est une science systémique qui a pour but la conception, la planification et la réalisation de sociétés humaines écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables. Elle se base sur une éthique, dont découlent des principes et des techniques permettant une intégration des activités humaines avec les écosystèmes« . Source Internet origine Wikipedia

Share This:

6 réflexions au sujet de « Pour une tradition Reclaiming en France »

  1. A chaque fois que je vois cette vidéo, j’ai la chair de poule… C’est tellement rare d’assister à un tel moment de communion !

    J’espère que tu auras des retours intéressants à cet article fort bien construit 🙂

    • Bonjour,

      je viens de découvrir ton blog, je suis païenne, et depuis peu je me documente sur les différentes traditions, et je viens de découvrir le reclaiming, une révélation pour moi !!
      avez-vous monté un groupe ou développé des activités depuis ce message, je vois qu’il date de 2011 ??

      je serais intéréssée pour participer à des actions de reclaiming mais aussi aux « rituels » plus spirituelles !!
      merci de votre réponse !!

    • Bonjour Aléa,

      Ravie de te rencontrer. 🙂

      En 2010 – 2011 nous avons constitué un cercle de 4 personnes, La Spirale Mystique, mais ne sommes pas tout à fait Reclaiming : nos influences multiples se mêlent les unes au autres dans un joyeux bordel créatif.
      Nous avons organisé 2 rencontres thématiques dans la région de Strasbourg en 2011 et 2012, mais elles n’étaient pas à proprement parler Reclaiming.
      Depuis nous ne sommes plus très actives pour des raisons diverses et ne pensons pas le redevenir dans l’immédiat notamment en raison de déménagements à venir.

      Concernant le mouvement Reclaiming en lui-même je n’ai toujours pas eu d’échos sur des groupes/formations ou activités en France. Beaucoup de personnes sont intéressées, mais personne n’a amorcé quoi que ce soit à ma connaissance.
      Je sais qu’un coven est actif en Allemagne et que les formations s’y font en anglais. Nous avions le projet d’en suivre une, mais cela ne s’est pas fait.
      A voir avec les « spirettes » qui restent en Alsace si l’une d’entre elle suivra la formation un jour pour la proposer à son tour en France.

      Sinon, il reste les formations en permaculture, activité concrète pratiquée par Starhawk au quotidien.

      Voilà, désolée de ne pas avoir été d’une plus grande aide.

      Bonne continuation à toi!

  2. Bonjour,

    et merci de ta réponse, je vais rencontrer pour samhain prochain d’aitres paiens (pas reclaiming mais je suis plus eclectique même si le reclaiming est sans doute la tradition qui me parle le plus), et ce sera chez moi, en forêt de brocéliande, super contente !!
    merci pour ta réponse en tout cas et bonne continuation dans ta pratique !
    Aléa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.