[Projet Phagos] 1 – Les Rubaiyat d’Omar Khayyam

Tout d’abord, meilleurs vœux pour 2014 à vous qui me lisez!
Que cette année vous apporte le réconfort et la lumière dont vous avez besoin, englobant la santé, l’amour et la réussite que vous souhaitez.

Je commence par ce billet une série (ou pas) intitulée « Projet Phagos« , initié par Aranna sur son blog Le Cairn.
Il s’agit « de partager des extraits de livres qui nous évoquent les Dieux, la Magie, la Sorcellerie, les Autres Mondes, etc. »

Au départ, je ne pensais pas y participer, mais je repensais à certains passages qui me touchent et me suis dit que j’avais peut-être, finalement, quelque chose à partager.


XVII

L’espoir terrestre, en qui les hommes ont mis leur Cœur
devient Cendre, ou, quand il se réalise,
comme la Neige qui brille à peine une ou deux heures
sur la face poudreuse du Désert, bientôt il disparaît.

Edmund Dulac- LXXIIe quatrain « Le Ciel n'est que la Vison du Désir satisfait (...)», 1909 ; aquarelle, crayon et gouache sur papier. Ca 317x228mm.

Edmund Dulac- LXXIIe quatrain
« Le Ciel n’est que la Vison du Désir satisfait (…)», 1909 ; aquarelle, crayon et gouache sur papier. Ca 317x228mm.

LXXII

Le Ciel n’est que la Vision du Désir satisfait;
l’Enfer l’angoisse d’une Âme en feu
au milieu des Ténèbres où, à peine venus au Jour
nous allons déjà rentrer

LXXIII

Nous ne sommes rien d’autre qu’une procession
mouvante de Formes imaginaires, qui vont et viennent
autour de cette Lanterne illuminée de Soleil,
que tient au milieu de la Nuit le Maître du Spectacle.

LXXIV

Nous ne sommes que les Pièces inertes de la Partie
qu’il joue sur cet Échiquier des Jours et des Nuits;
pièces qu’il fait marcher de-ci de-là, qu’il arrête
et qu’il tue, puisqu’il replace une à une dans la Boîte.

 

 

Pour en savoir plus sur le projet Phagos

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.