Claquettes irlandaises

Parmi les danses qui m’ont toujours fait rêver, il y a les claquettes irlandaises.
J’ai toujours été très touchée par la culture celtique, peut-être parce que je sais que j’ai des ancêtres gallois.
A vrai dire, je ne crois pas avoir déjà vu ce à quoi pouvait ressembler des danses galloises, mais je connais les claquettes irlandaises.


Quand je regarde cette vidéo de Jean Butler, (la référence en matière de claquettes irlandaises, la soliste de Riverdance dans les 90′s, c’est elle), je me dis que j’aurais du essayer cette danse à l’époque où je faisais encore du ballet classique.
Qu’il s’agisse des postures de base ( la bonne vieille 5e des familles), de la recherche de verticalité, des sauts, des dégagements, des soubresauts, des entrechats quatre ou des échappés, c’est du lourd!
C’est à mon avis le genre de danse qu’il est difficile de démarrer tardivement sans expérience préparatoire du ballet.

Moralité, quand on est ado et con, qu’on veut pouvoir sortir avec les potes ou faire la grasse mat’ au lieu d’aller au cours de danse, on devrait toujours penser que 20 ans plus tard, on ne pourra pas forcément s’initier à des disciplines que l’on rêve d’essayer.
Surtout si on n’a pas entretenu ses muscles et articulations…
Toujours le bon vieil adage qui nous faisait braire quand on était gosse : « si jeunesse savait, si vieillesse pouvait! »

Je sais, ça fait vieille conne, mais c’est hélas l’amère réalité.
Heureusement, il reste d’autres danses de frappes à ma portée outre le Bharatanatyam: le Flamenco, le Kathak, l’Odissi, les claquettes américaines, le Kuchipudi…

Et accepter de laisser certaines voies au bord de la route fait partie du chemin et quelque part c’est très signifiant.
Peut-être que je suis définitivement plus latine et orientale que celtique.

A méditer.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *